FRANCE -Tasers : le Défenseur des droits réclame des sanctions [ The human rights advocate calls for sanctions against TASER (France) (2012-05-12)

Published on May 12 2012 by admin

Dominique Baudis, le Défenseur des droits, saisi par plusieurs parlementaires, a demandé jeudi au ministère de l’Intérieur d’engager des «poursuites disciplinaires» à l’encontre de deux policiers responsables de la mort par Taser (pistolet à impulsions électriques) d’un Malien sans papier en 2010.

Selon Dominique Baudis, deux policiers avaient fait «un usage abusif» de leurs Tasers pour maîtriser Mahamadou Marega à l’occasion d’un litige avec son bailleur dans un immeuble de Colombes (Hauts-de-Seine). Le successeur de la Commission nationale de la déontologie de la sécurité, dans une décision du 4 mai dernier, relève «des manquements à la déontologie de la sécurité».

À la suite de son interpellation, l’homme de 38 ans avait succombé au choc provoqué par les décharges. Il avait également été asphyxié après l’utilisation de gaz lacrymogènes. D’après les policiers, Mahamadou Marega était devenu «hystérique» lors de son arrestation, brandissant un marteau avec lequel il avait blessé deux membres des forces de l’ordre.

Le Défenseur des droits demande en outre des «sanctions disciplinaires» pour quatre autres agents accusés «d’avoir exercé des gestes de contrainte disproportionnés» contre le Malien, mais également «de n’avoir pas été attentif à son état de santé». Peu après les faits, une manifestation avait été organisée à Paris à l’appel de plusieurs associations, rassemblant près de 300 personnes.

L’interdiction du Taser recommandée

Suite à ce décès, une information judiciaire avait été ouverte contre X pour «homicide involontaire». Dominique Baudis a annoncé dans un courrier adressé à la sénatrice de Paris Nicole Borvo Cohen-Seat (PCF) à l’origine de la saisine, qu’il allait «mener une réflexion sur l’usage du pistolet à impulsion électrique, au regard des problèmes soulevés par l’utilisation de cette arme par les forces de l’ordre» mais également sur l’usage des lanceurs de balle de défense de type flashball. Il préconise «l’interdiction des Taser X 26 orange» qui remplacent ceux de couleur jaune, munis eux d’un dispositif d’enregistrement audiovisuel.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/05/11/01016-20120511ARTFIG00454-tasers-le-defenseur-des-droits-reclame-des-sanctions.php

 

Leave a Reply